L’elevator Pitch… une étape importante pour faire avancer son projet, son entreprise, son idée…
Quelque soit votre secteur, vous aurez (ou avez déjà) eu à réaliser un « pitch ».
À l’origine : Une personne coincée dans un ascenseur avec son patron… La chance d’une vie et aucune porte de sortie ! À peine le temps de la montée… Une à deux minutes pour présenter l’idée qui va changer votre vie.Alors on ravale son stress et on s’y prépare dès maintenant ! La plupart du temps, vous aurez entre 2 et 20 minutes pour convaincre votre auditoire que votre entreprise (ou votre projet) est construit sur des bases solides et qu’il est plein d’avenir. Il s’agit donc de bien savoir vendre vos idées et de susciter la curiosité de la part de votre auditoire.« Bien s’informer sur son interlocuteur, c’est 50% de réussite »
Cependant, attention aux faux pas : Il ne s’agit pas de détailler tout ce qui compose votre projet mais plutôt de convaincre qu’il vaut le coup de s’y attarder. Pour se faire, pensez à bien vous renseigner sur les personnes à qui vous présentez : adaptez votre dialogue pour mieux performer et toucher votre cible. Inutile de parler de la pluie et du beau temps : allez directement à l’essentiel et dévoilez vos atouts et votre arme secrète… Que vous démontrerez par des exemples concrets. (Comme Steve Jobs lors de ses Keynotes).

Votre pitch doit (bien entendu) aboutir sur la démonstration de votre business model : quelles seront vos sources de financement, de revenu et de coûts ? Vous pourrez alors illustrer cette partie par une version chiffrée de vos propos : Il s’agira alors d’être optimiste, réaliste mais surtout cohérent. Une projection sur 3 ans est généralement demandée pour appuyer la viabilité du projet (chiffre d’affaires, développement à l’international, recrutement…).

Après avoir parlé de vos sources de revenus et de dépenses, il s’agira d’expliquer votre stratégie de communication et la manière dont vous allez vous faire connaître. Avez-vous des opérations de lancement ? Des relais d’informations ? Quelles sont les personnes qui composent votre équipe ? Quel est leur rôle et comment vont-elles vous aider à mener à bien votre projet ?

Enfin, à vous d’annoncer honnêtement la situation actuelle de votre projet ? Où en êtes- vous dans le financement ? Dans le développement de votre clientèle ?

Et pour finir, rien de mieux que de conclure votre pitch sur son enjeu principal : de quoi avez-vous besoin aujourd’hui ? Pourquoi présentez-vous votre entreprise/projet ? Chiffrez vos besoins et illustrez-les par des photos, ou des utilisations quotidiennes.

Pour récapituler : 3 éléments viennent ponctuer votre pitch oral :

  • Une version textuelle (ou executive summary) : Elle doit reprendre votre plan et détaille votre argumentaire ;
  • Une version chiffrée : Elle vient appuyer votre business model et valide votre plan de financement, de revenus et de coûts. Il vous faudra être optimiste, réaliste mais surtout cohérent : une prévision sur 3 ans est généralement appliquée pour appuyer la viabilité de votre projet ;
  • Une version de présentation : Elle doit, comme son nom l’indique, synthétiser votre prestation orale et doit impérativement faire tenir votre argumentaire sur moins de 12 slides. Si vous avez des vidéos, des images ou des maquettes, pensez à mettre des captures d’écran et vos fichiers originaux : nombreuses sont les présentations qui basculent (dans le mauvais sens du terme) à cause d’une connexion internet absente… Impossible alors de montrer vos éléments clés !

Et pour vous aider, nos résidents pitchent…

Regardez le reste des vidéos ici !