En ce 1er mai, jour de la fête du Travail, la coutume veut que l’on manifeste et que l’on fasse part de son désir de voir les choses changer, de voir les lignes bouger, de faire évoluer le monde du travail dans le bon sens.

Alors, nous ne nous lancerons pas dans des diatribes politiques et sociales, d’autres font cela beaucoup mieux que nous, surtout en cette période électorale. Par contre, nous souhaitons manifester notre soutien aux bureaux en lançant un cri d’appel : libérez les bureaux !

Stop à la monotonie, à l’open stress et aux lieux de travail froids et désincarnés. Nous, on veut de la couleur, des plantes, des coussins, pour se sentir bien ; on veut de la convivialité, de la bonne humeur, du partage, tout cela et plus encore. On veut proposer des lieux où il fait bon travailler, où il fait bon vivre, rien de moins.

Libérez les bureaux, libérez les bureaux, libérez les bureaux !

Libération des bureaux, le avant/après