Y a-t-il un possible équilibre entre vie privée et vie professionnelle ? Dans cet article, nous vous présentons les dix grands facteurs susceptibles de menacer votre équilibre entre vie privée et vie professionnelle. Puis, nous nous posons les bonnes questions : pourquoi notre environnement de travail actuel ne nous satisfait-il plus ? Pourquoi recherchons-nous un meilleur équilibre ? Et enfin, comment l’atteindre, si tant est que ce soit possible ? Dans cette quête de l’équilibre idéal, votre propre mobilisation, mais aussi la mobilisation de votre entreprise en faveur de politiques du changement, sont primordiales.

Quels facteurs menacent l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle ?

Le groupe Randstad, spécialisé dans les services en Ressources Humaines, a mené une étude pour déterminer le top 10 des facteurs susceptibles de menacer votre équilibre entre vie privée et vie professionnelle.

blog2

Facteurs humains VS facteurs organisationnels

Les facteurs cités par les interrogés se répartissent en deux groupes clés :

  • D’un côté, les facteurs humains : une mauvaise collaboration avec ses collègues, par exemple, a un impact négatif sur votre équilibre entre vie privée et vie professionnelle pour 53% des interrogés. La pression exercée par l’employeur obtient 43%.
  • De l’autre côté, les facteurs liés à l’organisation du travail : pour 49% des interrogés, travailleur le soir ou les weekends, c’est-à-dire hors des heures de travail habituelles, est un facteur aggravant pour l’équilibre entre vie privée et professionnelle. Des délais trop stricts sont cités par 40% d’entre eux, les heures supplémentaires par 36%, et la non-flexibilité dans les horaires, par 35%.

Le facteur ennemi N°1 : l’environnement de travail

Mais le critère le plus fréquemment cité, lui, ne se range en apparence dans aucune case : il s’agit d’un « environnement de travail désagréable », que les interrogés désignent à 60% comme le facteur le plus menaçant pour l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle.

Pourquoi ce facteur ne peut-il se classer dans aucune case ? Parce qu’il les englobe toutes les deux : selon la définition qu’en donne la Chambre des Métiers et de l’Artisanat, l’environnement de travail réunit à la fois les facteurs physiques et humains qui influencent un employé dans l’exécution de son travail.

Quel vrai risque court-on ?

Alors, y a-t-il un vrai risque pour celui qui évolue dans un environnement de travail désagréable ? La réponse est oui. Il existe bien un risque contaminant, de la sphère professionnelle vers la sphère privée. Qu’il s’agisse de relations difficiles avec ses collègues, d’un climat tendu avec son employeur, de conditions de travail pénibles ou encore d’horaires à rallonge, « un salarié évoluant dans un environnement de travail désagréable verra inévitablement sa vie privée affectée. Difficultés pour trouver le sommeil, irritabilité avec ses proches, maladies psychosomatiques sont autant de symptômes qui peuvent être révélateurs d’un mal-être au travail », comme l’explique Mickaël Hoffmann-Hervé, Directeur général en charge des ressources humaines du groupe Randstad France.

Depressed business woman

Vers quel équilibre, entre vie privée et vie professionnelle, allons-nous ?

« Le changement, c’est maintenant », avons-nous tous envie d’asséner, sans pour autant savoir comment nous y prendre. Essayons d’abord de comprendre notre société actuelle : qu’est-ce qui déclenche cette recherche toujours accrue d’un équilibre entre vie privée et vie professionnelle ? D’où nous vient cette insatisfaction croissante liée à notre environnement de travail ? A l’issue de quoi, nous partirons sur la piste du meilleur équilibre.

Pourquoi recherche-t-on un meilleur équilibre ?

Si les salariés du 21ème siècle recherchent un meilleur équilibre entre vie privée et vie professionnelle, c’est parce que le rapport au travail lui-même est en train de changer. Les générations Y et bientôt Z, nouvellement arrivées sur le marché du travail, font partie de l’ère post-matérialiste : du fait d’études toujours plus longues, leur passion et leur engagement n’ont jamais été aussi hauts, les incitant à rechercher un sens au travail plus systématique. Mais surtout, leur conception est devenue « polycentrique », comme l’explique la revue Sociologie : le « pôle travail » n’est plus le pôle dominant. À celui-là s’ajoute d’autres pôles, tels que le « pôle famille », le « pôle loisirs », le « pôle vie sociale », etc. que chaque jeune salarié articule selon ses propres aspirations de vie.

Pourquoi notre environnement de travail ne nous satisfait-il plus ?

  • Le « 100% personnalisé » nous a-t-il corrompu ?

Avec l’arrivée des générations Y et Z, notre rapport au travail n’est pas le seul à avoir évolué : notre rapport à l’entreprise elle-même change. Habituées à être traitées en clients-rois, quel que soit l’endroit où elles sont reçues, et familières des accompagnements 100% personnalisés, ces générations ont pris l’habitude d’appliquer les mêmes exigences… à l’entreprise. Plus particulièrement, au service des Ressources Humaines, et à leur manager. En conséquence, si l’accompagnement n’est pas à la hauteur de leurs espérances, c’est souvent l’environnement de travail qui est pointé du doigt.

  • La digitalisation des entreprises : en retard ?pile of sheets being turned into digital data (laptop with progress bar), concept of paperless office

Si notre environnement de travail ne nous satisfait plus, c’est aussi en réaction à la digitalisation des entreprises, qui, selon les cas, ne va pas assez vite à notre goût : de nombreuses technologies, par exemple la numérisation de l’information ou encore le travail dématérialisé permettent de prévoir à moyen terme un vrai assouplissement dans l’organisation du travail. Or, de nombreux services RH sont en retard sur ces problématiques, ce qui peut générer une frustration, et nous donner le sentiment que notre équilibre pourrait être plus complet, si l’entreprise s’en donnait les moyens.

Peut-on encore trouver son équilibre entre vie privée et vie professionnelle ?

Ce constat dressé, que faire lorsqu’on est salarié ? Peut-on encore espérer trouver son équilibre entre vie privée et vie professionnelle ? Nous vous donnons quelques pistes de réflexion.

À court terme : améliorer votre environnement de travail direct

Rappelons-le, l’environnement de travail se joue à un niveau physique, humain… mais aussi mental. Que pouvez-vous améliorer parmi ces trois pôles ? Notre article « Comment améliorer son environnement de travail direct » peut vous aider à redistribuer les cartes.

À moyen terme : inciter votre entreprise à en faire plus

Aujourd’hui, de plus en plus d’entreprises accompagnent leurs salariés vers le changement auquel ils aspirent, en proposant des alternatives telles que l’aménagement des horaires, la mise en place du télétravail, ou bien reviennent à des techniques de management ayant à cœur les préoccupations de l’employé. On appelle cela le Slow Management.

Enfin, les problématiques sur la parentalité (encadrement de la femme enceinte, crèches d’entreprise, accompagnement des jeunes parents, etc.) sont des thématiques surlesquelles les entreprises, conscientes des enjeux, investissent désormais. Eh oui, à ce petit jeu, elles aussi sont gagnantes. Et ça, elles commencent seulement à le comprendre. Il était temps.

Ce n’est pas le cas au sein de votre entreprise ? Mobilisez-vous ! Entretien avec le DRH, pétition auprès de vos collègues… Rappelez-vous : il est rare de voir une entreprise investir en faveur d’une thématique bien-être, si aucun salarié n’en a clairement formulé la demande.

À long terme : partir ?

Et si tout cela ne vous suffit pas ? Sachez-le, les travailleurs de ce nouveau siècle ont appris à s’organiser entre eux, à l’écart de la structure organisationnelle classique. Les espaces de coworking fleurissent, regroupant les nouveaux adeptes du freelancing, ce mode de travail alternatif qui a su séduire 700 000 travailleurs français en 2016, soit 3% de la force de travail du pays. En connaissez-vous le fonctionnement, les avantages et inconvénients ? C’est peut-être le moment de vous lancer.

 

Vous souhaitez publier un article sur le blog Wojo ?

Contactez-nous

Publier un commentaire