Vous êtes scotché derrière votre bureau pendant que vos collègues prennent des photos de leurs doigts de pied à la plage ? Veinard(e) va. On vous détaille tout ce qui rend la vie de bureau si savoureuse en août, et devrait vous faire passer l’envie de partir en vacances.

1 – Vous serez riche quand tout le monde sera pauvre.

Bim, le dernier tiers des impôts, le renouvellement de votre abonnement au club de gym et l’achat des fournitures de rentrée ? Même pas mal, vous n’avez rien dépensé de l’été puisque tous les restos sont fermés. D’ailleurs vous devriez vous offrir un petit cadeau pour fêter ça.

2 – Le bilan carbone de votre été est excellent.

Pas d’avion, pas de voiture, ne pas partir en vacances, c’est aussi un moyen d’être cohérent avec vos convictions écolos (en tout cas, ça fait bien quand on dit ça à la machine à café le matin).

3 – Vous êtes enfin peinard.

Partir dans les bouchons, faire la queue pour acheter une glace, galérer pour trouver une table en terrasse, enjamber des corps ruisselants pour vous asseoir dans le métro poser votre serviette : ça va aller, merci, vous faites déjà ça toute l’année.

4 – Vos relations sociales sont au beau fixe.

Fantastique, vous n’aurez pas à vous engueuler avec vos meilleurs amis / votre famille sur les comptes des vacances, les activités des vacances, l’attribution des chambres pour les vacances. Une formidable opportunité de préserver votre affection pour eux.

5 – Vous conservez votre sex appeal.

Vous évitez les disgracieux coups de soleil et la traditionnelle pelade de rentrée. Contrairement à Martine, votre voisine d’open space qui se fait griller en terrasse comme une chipolata dès le premier rayon de soleil, vous préservez votre capital solaire et prévenez l’apparition de rides précoces. Et n’oubliez pas, il y a quelques décennies seulement, avoir une peau d’albâtre était le summum de l’élégance.

6 – La saison de la drague est ouverte.

Célibataires, vous allez enfin pouvoir tenter d’approcher la mignonne / le craquant voisine(e) qui a emménagé sur votre palier il y a peu. La/le pauvre semble se languit (c’est sûr) dans son nouvel appart’ pendant que ses copains lui envoient des snaps ensoleillés à longueur de journée. Isolé(e), esseulé(e), désœuvré(e), il / elle sera ravi(e) de vous accompagner boire un verre à la sortie du bureau (si vous trouvez un resto encore ouvert entre le 2 et le 20 août, ce qui n’est pas gagné. Cela dit cela vous donne une bonne raison de l’inviter chez vous. On dit ça, on dit rien).

7 – Vous étoffez votre culture G.

100% de votre carnet d’adresses est en vacances ? À vous le binge watching décomplexé ! Vous allez enfin avoir enfin un avis sur les séries dont vos collègues vous rebattent les oreilles toute l’année. La Casa de Papel, Engrenages, The Crown, Stranger Things and cie vous feront voyager tout l’été. Vous préférez des activités plus adultes ? Vous trouverez certainement une exposition passionnante sur l’utilisation des feuilles de bananier dans les arts primitifs amazoniens près de votre bureau qui vous occupera à l’heure du déj.

8 – Vous travaillez votre personal branding.

Une fois traités les trois mails reçus dans votre journée, vous avez plein de temps libre à votre disposition. Profitez-en pour préparer votre rentrée. Faites une veille de toutes les innovations dans votre secteur, proposez des dej’ à votre réseau, prenez des initiatives sur des sujets qui ne sont pas dans votre scope habituel, et attelez-vous à la préparation vos réunions prévues en septembre pour épater la galerie. Pourquoi ne pas vous lancer dans une présentation Pecha Kucha ? À la rentrée, vous brillerez de mille feux lorsque vos collègues, eux, commenceront à peler.

9 – Vous êtes enfin à jour dans votre vie.

Tout est si calme, et les journées si longues… Plutôt que de vous morfondre, servez-vous un petit verre de rosé bien frais et attelez-vous à un tri sérieux dans votre bureau et vos placards. Exit les dossiers qui s’empilent comme les paires de chaussures jamais portées, les livres jamais ouverts, la plante verte en souffrance qui, décidément, ne veut pas reprendre des couleurs… Besoin d’un coup de pouce dans l’organisation de ce grand rangement ? On vous recommande l’excellent livre de Marie Kondô, La Magie du rangement (éditions First) : il révèlera le maniaque qui sommeille en vous.

10 – Vous êtes en vacances vous aussi.

Clients, collègues, managers : ils sont tous partis en vacances, vous laissant seul(e) au monde. Plus personne à l’horizon pour vous pourrir la vie avec des réunions à rallonge ou des demandes urgentes qui vous prendront « juste deux minutes, t’inquiète ». Le bonheur.

Ça marche aussi à la maison. Vous êtes parents d’adorables chérubins (bravo), que vous avez réussi à envoyer en vacances loin de vous (double bravo) pour deux à trois semaines d’affilée (chapeau bas) ? Cela vaut toutes les vacances du monde, ça. Vous allez pouvoir reculer le réveil d’une heure, faire des grasses mat’ de dingue le week-end (jusqu’à 8h03, votre horloge biologique n’a pas encore reçu l’info, elle).

Sur ces bonnes paroles, on vous laisse retourner à la liste des films qui passent au ciné cette semaine. Regardez donc les séances de 17h plutôt que celles de 21h, tout le monde s’en fout de toutes façons !

Article rédigé par Clémentine Garnier
pour Nextdoor, Business Humanizer